Quels sont les avantages de recruter une personne handicapée ?

Quels sont les avantages de recruter une personne handicapée ?


A compter du 1er janvier 2020, il vous faut recompter vos effectifs ! En effet, si votre société emploie au moins 20 salariés, vous serez assujetti à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés correspondant à 6% de vos effectifs. Avant cette date, ce calcul se faisait établissement par établissement.  

Dans ce cas, pourquoi ne pas repenser directement votre stratégie salariale et embaucher du personnel reconnu comme travailleur handicapé ?!

Car, à compétences équivalentes, les aides liées à l’embauche de personnes handicapées sont là pour vous aider à adapter le poste de travail, sans avoir de frais supplémentaires.

Avant tout, vous ne le savez peut-être pas mais il est possible que vous ayez déjà parmi vos effectifs un salarié ayant une reconnaissance de travailleur handicapé. En effet, il n’y aucune obligation pour le salarié d’indiquer cette « particularité » à son employeur.

Cependant, vous pouvez interroger l’ensemble de vos salariés sur ce point, dans le cadre de votre obligation d’emploi, mais la non réponse n’est pas sanctionnable. Attention toutefois à respecter un certain formalisme lors de cette recherche d’information.

Ensuite, les avantages liés à l’embauche sont nombreux en plus de s’acquitter d’une partie de votre obligation d’emploi. En effet, la reconnaissance de travailleur handicapé permet d’accéder de manière prioritaire à certaines aides soit dédiées spécifiquement aux personnes handicapées (AGEPIPH) soit pour lesquelles les personnes handicapées ont une priorité d’accès (contrats aidés notamment).

Par exemple, il y a les aides pour l’embauche d’une personne handicapée en CDI ou CDD de six mois et plus. Il y a également les aides qui ont pour objectif de compenser des surcoûts permanents liés au handicap d’un salarié, après l’aménagement optimal du poste de travail.

Il faut simplement bien faire attention aux spécificités des demandes d’aides qui doivent être sollicitées soit avant l’embauche (pour les contrats aidés) soit dans les 3 à 6 mois suivant l’embauche.

Néanmoins, il faut savoir qu’en cas de licenciement, la durée de préavis sera doublée sans toutefois excéder trois mois.

Finalement, au-delà de ces avantages financiers, le fait de recruter une personne atteinte d’un handicap vous permet de mettre en avant votre responsabilité sociétale ainsi que votre engagement contre la discrimination et l’exclusion. Elle favorise également une entraide, une tolérance et une cohésion au sein de l’équipe intégrant votre nouveau salarié.

N hésitez pas à vous renseigner sur ce sujet auprès de votre cabinet social dédié !


Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !